· 

Dis Madame, tu me vends une perruque mais c'est comment la vie avec ?

Sur Instagram, je lisais un post sur l'accompagnement, comme une des facettes du métier de prothésiste capillaire, surtout s'il ce dernier est aussi formé en socio-esthétique  et bien évidemment je partage ce qui est écrit sauf que ....cela ne me semble pas si évident ...à la décharge d'ailleurs de tous les professionnels de ce secteur.

- Il y a un tel état de sidération chez la cliente qui va perdre ses cheveux ou les a déjà perdus qu'elle ne retiendra pas tout ce que vous lui avez transmis pendant votre rendez-vous, y compris les conseils les plus basiques, les plus pratico-pratiques.

- Etre reçue dans une cabine plus ou moins spacieuse, qui ne ressemble pas aux espaces beauté-esthétique n'est pas forcément propice à se trouver belle : manque de recul par rapport au miroir, alors que se lever et marcher est important.

 

Une perruque c'est vos cheveux ! Ils complètent ou ils sont le point de départ d'une silhouette, d'une allure, alors DEBOUT ! 

 

Pour une vision globale, une vérification de l'harmonie : est-ce la bonne longueur, le bon volume, le style de coupe qu'il vous faut pour que cela n'ait pas l'HAIR, oups ....que cela n'ait pas l'air posé sur votre crâne, juste comme un chapeau, une toque, un champignon ...

Tous les Hairstylist  font déambuler comme si vous étiez sur un Red Carpet.

 

Et puis, porter une perruque n'est pas une condamnation à rester assise sur une chaise, surtout dans le cadre d'une alopécie non chimiothérapie-induite : nous sommes et nous restons actives , non ? 

 

Ni cabine esthétique, ni salon de coiffure, c'est pourtant une Femme qui est reçue à ce moment là, qui souhaite être accompagnée en tant que Femme, pas en tant que patiente, en tant que malade. 

- Prenez conscience aussi que vous allez l'accompagner, lui proposer des solutions, des remédiations à quelque chose que vous n'avez pas vécu à priori.

Et croyez-moi, puisque c'est mon histoire : personne n'imagine les états de désespérance par lesquels nous passons d'une part en perdant nos cheveux, d'autre part en tentant de faire amie/amie avec cette fausse chevelure.

 

Alors une suggestion : 

Et si vous organisiez des ateliers, en mixant anciennes et nouvelles clientes, un peu comme des groupes de parole où féminité et sororité seraient les maîtres mots, entre rires et papotages, échanges de trucs et astuces expérimentés.

- N'oubliez pas non plus que vous êtes extrêmement précieuse dans votre expertise de prothésiste capillaire avec votre technicité, vos conseils de morpho-coiffure.

Mais à cet instant T du conseil et du choix de la perruque par votre cliente, vous êtes dans une démarche commerciale, forcément et évidemment, puisqu'il y a vente .

Et c'est complément légitime ...

 

Sauf que tout ce que vous suggérerez à votre cliente, à ce moment là, peut être vécu et ressenti uniquement comme un acte de vente et donc pour elle,  des dépenses supplémentaires, sans doute hors prise en charge Sécurité Sociale ou Mutuelle..

 

Pour un accompagnement digne du mot accompagnement, permettant d'accepter sa perruque, de la vivre comme ses cheveux, il serait préférable, judicieux  séparer ses temps là : autre rendrez -vous ? ateliers ? 

A vous de voir ...

Ce que je sais,

c'est que je n'ai JAMAIS eu la sensation d'être accompagnée

JAMAIS eu la sensation que mes questions soient anticipées

JAMAIS eu la sensation que celles que je posais, trouvaient réponse.

JAMAIS...

Vous imaginez ?!

Et pourtant... j'en ai rêvé !

Aucun.e professionnel.le de la perruque ne m'a appris quelque chose.

Nous avons besoin d'en savoir un peu plus que les conseils purement "produit" et technique 

 

Au fait, c'est comment la vie au quotidien avec ces cheveux-là sur la tête ? 

C'est pour cela que  je suis sûre qu'un modus vivendi est indispensable ...tellement rassurant !

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux et aussi dans la vraie vie, vous n'êtes pas sans savoir que je suis fan de Miss Tic. Jai donc choisi d'illustrer ce post avec ses pochoirs qui représentant pour moi, Féminité, Féminitude et affirmation de Soi.

Merci l'Artiste  !

Écrire commentaire

Commentaires: 0