· 

Quand Marie-Antoinette nous fait perdre la tête

Quand nous échangions avec Thierry Févre, mon directeur artistique préféré sur l'univers de www.acceptetaperruque.com, au moment où je créais le site, j'avais un peu l'idée - et cela faisait partie de mon brief- d'un personnage féminin, très actuel, pour illustrer différentes situations que l'on peut imaginer avoir à vivre quand on porte une perruque.

Adolescente, je puisais mon inspiration d'aspirante-modeuse  auprès des Parisiennes de Kiraz, dont j'ai retrouvé la dégaine décomplexée dans les silhouettes croquées par Kanako pour My Little Paris

ou par Angeline Melin pour Do it in Paris ...

Donc, quand je "passe commande" à Thierry Févre, d'une icône Accepte ta perruque, avatar des temps modernes , je pense à Elles...

 

Et il m'envoie cette suggestion, cette proposition. 

Cette égérie d'Accepte ta perruque 

Egérie ? Et j'ai ri ...

 

Dans les trente premières secondes, je me suis dit que décidément les Hommes et les Femmes n'étaient pas câblé.es pareil.

Une vérité vraie

Une vraie vérité 

Mais n'est-ce pas tant mieux !

Car, c'est ainsi qu'existe et que se vit la complémentarité.

 

D'autant que connaissant son talent et sachant que rien n'était vraiment par hasard, il me suffisait de lui demander :

Pourquoi Toinette ? 

 

Je me souviens qu'à l'époque, il m'avait  tout de suite précisé qu'elle porterait des UGG et qu'elle aurait le dernier téléphone portable .

Promesses tenues !

Tiens, au fait ... si vous n'êtes pas encore abonné.e  à la Newsletter, c'est ici et maintenant.

Au moment de cette exposition dédiée à celle qui, sans nul doute, me semble être l'aïeule de Toinette, je me re-demandais ce qui avait inspiré, Thierry.

Il est vrai qu'il n'est pas le seul à avoir été sous le charme ....

John Galliano pour Dior

Viviane Westwood et Jean Paul Gaultier

Lady Gaga

Madonna

Zahia pour Pierre & Gilles

Asya Kozina, paper artist

Si vous souhaitez en  savoir plus ou tout savoir  Asya Kozina, qui maîtrise le papier comme personne, c'est ici.

Inès de la Fressange

Elle aussi, notre Inès de la Fressange, incarnation aux yeux du monde de "THE Parisienne",  a succombé au charme de Marie- Antoinette et dessiné pour la boutique des musées, des accessoires très XXIe siècle à partir du monogramme très Château de Versailles de la Reine, pour vous ou pour offrir.

Alors, une ensorceleuse, cette Marie-Antoinette ? A en perdre la tête, non ?

Et si je posais la question à Thierry Févre ? .... A suivre ....

Écrire commentaire

Commentaires: 0