· 

Ma perruque comme avant, il y a si longtemps

 

"Un petit pas pour l'homme, un pas de géant pour l'humanité "

 

Vous vous souvenez ??

 

A mon avis, ce pas là, pas si petit que cela pour l'homme qui a marché sur la Lune, ce jour là.

 

Ce pas là doit vous marquer à vie.

Et bien moi je viens de faire un changement qui est un grand pas pour moi mais dont l'humanité va s'en foutre totalement.

Un changement ? 

Un changement de perruque !

Un  changement de modèle de perruque !

Pourtant, ce n'est pas la première fois que je change de prothèse capillaire depuis quasiment trente ans de chauvitude .
Alors ? 

J'ai même  beaucoup changé de coupe de cheveux : du mi-long, du court, du carré, du dégradé, du brun, du platine, du roux, en tous cas plutôt raide .

Le constat est, qu'au fur et à mesure du temps, je m'éloignais de mon identité capillaire initiale, tant dans la couleur, mais surtout dans la nature de ces perruques-là : raide, souple mais plutôt raide sans un brushing, qui aurait été indispensable sur mes propres cheveux, trop indisciplinés.

 

Il est vrai que tous les prothésistes capillaires vous conseillent de rester proche de ce que vous étiez avant, avant la perte de votre chevelure, et c'est très juste.

Parce que cela tient les questions à distance

Parce qu'on se retrouve dans le miroir

Entre autres.

Ma première perruque était donc, dans mon style chevelu- un côté Dallas en plus mais c'était absolument la mode - seulement tellement difficile à entretenir et "vieillissant mal" en faisant très rapidement "perruque".

Je pense même que dès le premier jour elle affichait son identité de faux cheveux : j'en ai versé des torrents de larmes en sortant des instituts capillaires, juste au coin de la rue d'après, quand je croisais les premiers regards ...

Et, le temps s'égrenant inexorablement, je me suis construite une autre identité capillaire : des coupes plus structurées, plus business woman (ou l'idée que je m'en fais)

Une façon peut-être de faire le deuil de l'avant en étant complètement une autre "capillairement".

Une façon peut-être d'oublier qu'un jour j'avais eu des cheveux.

Parce qu'en réalité depuis très très très longtemps, je n'ai pas porté de perruque qui soit ce que j'étais "capillairement". 

 

Et puis, cette année, au Mondial de la Coiffure, coup de coeur pour un modèle bouclé, souple, un best de la collection Ellen Wille, posé sur une tête de présentation.

Je peux ? 

Je peux !

Ce que personne ne sait,  c'est l'émotion que j'ai ressentie, seule, dans ce face à face, dans le miroir.

Moi ..

Comment vous écrire cela autrement que comme cela : Moi !

Comment vous décrire cela autrement que comme cela : Moi !

Comme des retrouvailles avec Moi !

Mais cela fout un peu la trouille : se retrouver soi même, un peu, beaucoup, passionnément.

A tel point que je ne l'ai pas adoptée tout de suite, cette perruque :  je l'ai d'abord glissée dans ma valise en direction de Toulon, puis sur la tête d'une des mannequins pour le défilé inaugural du concept J'Oze la perruque à la Seyne sur Mer.

Magnifique !

Alors voilà, je viens d'accomplir ce grand pas pour moi  :

comme reconnecter les deux moitiés de ma vie,

trente avec des cheveux et trente ans avec une perruque !

 

Je fais le tour des potes et potesses de toujours,

celles et ceux qui m'ont connue avant ma chute de cheveux,

avant ma première perruque.

Avant que les mots ne sortent,

je lis dans leur regard,

cette émotion,

cette déclaration juste un peu retenue

des fois que cela ne soit pas ce que j'ai envie d'entendre

"Tu es comme avant" 

Il me semble qu'au delà du choix du modèle,  d'ailleurs peut-être que la couleur sera à rectifier (moins champagne, et plus lightbernstein ou sandy blonde, mais toujours rooted c'est à dire avec des racines plus foncées),  quelque chose est en train de bouger, de changer pour moi, en moi, chez moi.

Suis- je en train de boucler la boucle ?

Je me sens tellement pacifiée, tellement apaisée.

Ne plus être en colère et dans la violence de ce sentiment d'injustice me permet sans doute

de reprendre le cours de ma vie, en renouant avec mon style, mon look capillaire d'avant ...

 

Je vais tellement si mieux !

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    Marcel (dimanche, 13 octobre 2019)

    Trop belle. Bisous

  • #2

    Robert Josy (dimanche, 13 octobre 2019 21:49)

    Tu es sublime ce que tu donnes te rends si belle. Heureuse de te savoir retrouvé �

  • #3

    Salomé (lundi, 14 octobre 2019 08:54)

    La boucle est bouclée, j'adore �

  • #4

    Bettina (lundi, 14 octobre 2019 22:55)

    Tu es tellement exceptionnelle, belle et magnifique ! Je t'admire et je t'adore !

  • #5

    Nivelet (jeudi, 07 novembre 2019 19:01)

    Je suis émue et heureuse de te lire et de te voir (photos) si belle et si heureuse!
    Affectueusement,

    Catherine