· 

Quand l'injonction à la féminité devient dérangeante par Maëlle Sigonneau

Le point de départ : 

Une délicieuse Julie me contacte via Accepte ta perruque  pour me présenter un  projet, ce projet-là  : 

" Bonjour,

Je travaille pour le studio de podcast Nouvelles Ecoutes créé par Lauren Bastide et Julien Neuville. Je vous écris car nous lançons un nouveau podcast : Im/patiente. Il s’agit d’une émission sur les injonctions à la féminité adressées aux femmes atteintes de cancer. .

Voici la description : 

Maëlle a 30 ans quand elle apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein métastatique, réputé incurable. En traitement continu depuis 3 ans, elle fait petit à petit l’expérience inattendue des injonctions à la féminité comme principale urgence face à cette maladie qui tue 12 000 femmes par an en France..."

INJONCTIONS A LA FEMINITE...!?

Injonctions à la féminité...!?

Injonctions !?... Féminité !?...

 

Je ne retiens que cela du mail de Julie pour Nouvelles Ecoutes 

Panique à bord sous ma perruque !

C'est à dire ébullition et surchauffe de mes neurones.

Ma prothèse capillaire risque de prendre feu ...rires

 

Haute tension et court circuit dans les questions que je me pose :

Genre "Pourquoi cela tombe sur Moiiiiiiiiiii ? qui ne suis qu'un fatras de contradictions, la plupart du temps !"

Genre "Je milite pour les Droits des Femmes pour que chacune soit une femme, libérée, libre et sûre d'elle même

et dans mon accompagnement  pour Accepter sa perruque, il est essentiellement question de Féminité."

 

Je dois être considérée comme une "INJONCTIVISTE FORCENEE" de la Féminité

et je viens d'être démasquée !


"Julie ...Alloooooo....Alloooo ......quoiiiiiii ?

Ne me dites pas surtout pas qu'une fille "çà" n'a forcément pas de shampoing parce que d'ailleurs "çà" n'a forcément pas de cheveux.

J'ai déjà eu tellement de mal avec la version originale..."

Mais Julie s'appelle vraiment Julie et Julie n'est pas que motivée pour le projet de Maëlle , elle est enthousiaste, fière et militante.

 

"Nous sommes très fier.e.s de ce nouveau programme, nous avons notamment mis en place un nouveau mode de narration en faisant des reconstitutions de la vie de Maëlle avec des comédiens et comédiennes. Le format est mensuel, avec un épisode chaque dernier lundi du mois...

Nous avons également travaillé avec Lili Sohn,  elle-même atteinte d'un cancer du sein qui réalisera une illustration pour chaque épisode d'IM/PATIENTE .

Donc, le 29 avril, le premier podcast de "IM/PATIENTE" sera diffusé à la France entière, en tous cas cela dépend de Nous.

Vous et moi, Vous et votre entourage, Moi et mon réseau, le réseau de mon réseau et si toutes les IM/PATIENTES se donnent la main à partir de celle de Maëlle ...

Un seul mot d'ordre , une injonction assumée : partagez, partagez, partagez 


Et puis,  j'étais en train de finaliser ce post quand je reçois le dernier article de Géraldine Dormoy, dont je suis les interviews et billets de -bonne- humeur à chaque parution sur www.lexpress.fr

 

Synchronicité puisque Géraldine interviewe Maëlle pour son projet IM/PATIENTE

Sororité puisque toutes les deux, jeunes femmes dans la trentaine, ont été touchées par ce p....de cancer !

Alors  pour terminer ...

Juste mon message personnel pour Vous, Maëlle et Géraldine, 

mais aussi pour la Franjyne qu'est Julie,  

et Lili Sohn sans son Günther à qui elle a dit Tchao,

et évidemment pour Noémie Caillault, devant qui à Avignon je n'ai pas fait ma Maligne

et tant d'autres, connues ou pas comme mes potesses :

Mélanie, et ma douce Nathalie, et Ingrid

et toutes les TROP jeunes femmes (et les moins jeunes) qui ont (eu) à vivre, à subir, cette pathologie :

 

Soutien et admiration sans failles !



 

Et comme vous le dites très bien, Maëlle à Géraldine, Maëlle et Géraldine : 

"Chacune d'entre vous a cherché, a testé, et finalement a trouvé ou plutôt s'est trouvée" 

 

Moi, j'ai souvent écrit, dit qu'avoir ENVIE de  s'occuper de SOI n'était pas futile parce que :

- dans FUTILE il y a UTILE

et

- dans ENVIE il y a EN...VIE comme vivante 

 

Mais on peut être EN...VIE autrement qu'en se regardant dans un miroir pour ré-ajuster sa perruque.

Surtout quand le temps est possiblement compté;

l'UTILE devient trop FUTILE

Merci de le rappeler.

Merci de rappeler que chacune a le choix ou se doit de l'avoir.

Pas d'injonctions intempestives et abusives sur ce que doit être une Femme.

 

Parce que dans cette période où il s'agit de gagner un combat d'une inégalité monstrueuse,

(sait-on vraiment combien de cellules devenues ennemies forment cette armée en marche dans le corps ?)

il y doit y avoir une vraie liberté pour chacune de décider.

 

 

Soutien et admiration sans failles !

Écrire commentaire

Commentaires: 0