· 

La féminité tirée par les cheveux ?

Tellement vrai puisque lorsque nous perdons nos cheveux,  nous avons l'impression de perdre aussi notre identité de Femme.

Tellement moins féminine sans cheveux que toute la confiance en Soi chancelle.

Qui suis-je, désormais, sans cheveux sous cette perruque

Si je ne me plais pas, à qui vais-je plaire ? Comment ?

Suis-je encore séduisante ? Pour qui ? 

 

Dois-je préciser qu'évidemment, je ne réduis pas "être une femme","être Femme", à une fonction de séductrice, à un objet de désir ?

Mais il se trouve que c'est à ce moment particulier - perdre ses cheveux- que nous prenons conscience de la sensualité d'une mèche  négligemment balancée derrière l'oreille, de l'érotisme d'une chevelure mouillée quand nous sortons des vagues à la plage façon Ursula Andress. 

C'est juste à ce moment là que nous prenons conscience de la"sexualisation" de nos cheveux.

 

Parce qu'effectivement c'est plutôt dingue de se sentir si mutilée dans son identité de Femme alors qu'il ne s'agit que de cheveux, quand d'autres femmes, sur notre planète, sont excisées.

C'est dingue mais c'est mon histoire et sans doute la vôtre si vous me suivez ici et là .

Cela a été mon drame pendant longtemps, très très longtemps mais vous avez bien lu : je l'ai écrit au passé !

Non, mes cheveux n'ont pas repoussé

Mais Oui, je suis une femme, j'en suis sûre.

 

 

Donc notre féminité serait portée, tirée par nos cheveux ?

Façon moteur, du genre "combien de cheveux, ta féminité " ? 

Ne serait-ce pas ce concept qui est vachement tiré par les cheveux ?

#inspirations

Alors ? 

La féminité ?

 

 Une attitude, une allure, un style.

Certainement une façon de rire, de parler, de penser

Sans doute une façon de bouger, de marcher, de danser la Vie, de danser avec la Vie

Evidemment une façon d'être Rebelle

Et par dessus tout, une façon d'AIMER

D'aimer le chocolat ou le champagne, ou les deux

D'aimer les autres

D'aimer l'Autre

Et trop souvent de ne pas S'aimer (assez)

 

Se re-connecter à cette pépite 

Se re-connecter à cette vibration 

C'est aussi "Accepte ta perruque" 

 

Parce qu'Accepter sa perruque, c'est Accepter cette nouvelle féminité !

C'est peut-être même se découvrir en tant que femme. 

 

Une des belles rencontres que j'ai accompagnée m'a dit,

alors que je démontais tous les freins qu'elle actionnait sur sa prothèse capillaire :

"Tu sais, avec cette perruque, d'Invisible je deviens Visible"

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0