· 

Prise en charge des prothèses capillaires : la tête basse

La nouvelle est tombée le 21 décembre 2018, comme un cadeau échappé avant l'heure, de la hotte du Père Noël, sauf que ce paquet était vraiment très mal ficelé, ou plutôt fabriqué à la va-vite et pourtant ...

 

On remonte le temps ??!!

En 2015, il était question que soit doublé le montant de la prise en charge par la CPAM soit 250 euros, avec une application effective en 2016.

Je tiens à vous faire remarquer que les prothèses capillaires ne sont évoquées que dans le cadre du Plan Cancer donc se pose déjà la question :

Est-ce que les prescriptions par d'autres spécialistes restent plafonnées à 65% du 100% de la Sécurité Sociale, pour être plus claire à 65% de 250 euros ?

Mais aussi, et pour toutes et tous, est-ce que les patientes pourront bénéficier d'un renouvellement de perruque au bout de 6 mois ? 

Bref ! Comme Soeur Anne qui ne voit rien venir, le 30 octobre 2016, je prends ma plus belle plume, euh non, mon ordi pour interpeller la Haute Autorité de Santé.

Ma question :
Bonjour,
Suite à vos préconisations concernant la prise en charge des prothèses capillaires, la récurrence de ce remboursement et la qualité de la vente/conseil et du "produit" pourriez vous m'indiquer à quelle date sera appliqué le montant de 250 euros et concernera-t-il également les prescriptions des dermatologues (pelades etc...) ou seulement des oncologie (chimio) ? infiniment merci pour votre réponse.

Patricia NIVELET
Fondatrice de www.acceptetaperruque.com

Leur réponse :
-----Message d'origine-----
De: "CONTACT ASSOCIATIONS" <contact.associations@has-sante.fr>
Envoyés: Friday, November 18, 2016 8:01am
À : "contact@acceptetaperruque.com" <contact@acceptetaperruque.com>
Objet : Chrono_2016_484_Nom : Nivelet_Réponse à votre question :  la prise en charge des prothèses capillaires.

Madame,

Nous avons bien reçu votre courriel du 30 octobre 2016 par lequel vous demandez à la Haute Autorité de Santé des informations concernant la prise en charge de prothèses capillaires par la sécurité sociale avec un remboursement majoré à 250€.

La CNEDiMTS, commission spécialisée de la HAS, a en effet réévalué les prothèses capillaires en 2015. A l’issue de cette évaluation, elle a recommandé une nomenclature actualisée pour optimiser la prise en charge de ces produits et l’accompagnement des patients concernés. Elle a ainsi proposé une évolution des indications pour le remboursement par l’Assurance Maladie. Le libellé qu’elle a proposé est le suivant : « alopécie temporaire ou définitive, partielle ou totale, de l’adulte et de l’enfant, consécutive à une pathologie ou à sa prise en charge ». Ce libellé permettrait en effet la prise en charge dans des indications autres que la cancérologie comme évoqué dans votre demande. Elle a par ailleurs recommandé la prescription par tout médecin (généraliste ou spécialiste), la prise en charge globale de la pathologie étant assurée par un spécialiste mais la prothèse capillaire (primo-prescription et renouvellement) peut être également prescrite par un médecin généraliste dans le cadre d’un parcours de soin coordonné.

La CNEDiMTS est néanmoins une commission consultative. Les recommandations qu’elle a émises sur cette thématique n’ont à ce jour pas été transposées. Elle ne le seront qu’après parution de la décision ministérielle par un arrêté au journal officiel  en ce sens. Dans cette attente, la nomenclature actuelle reste en vigueur.

Nous vous prions de croire, Madame, en l’expression de notre considération distinguée.

Alexandre Biosse Duplan
Mission Relations avec les Associations de Patients et d’Usagers

5, avenue du Stade de France – 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX
Tél. : 01 55 93 73 72 - Secrétariat : 01 55 93 73 06
a.biosseduplan@has-sante.fr<mailto:a.biosseduplan@has-sante.fr> – www.has-sante.fr<http://www.has-sante.fr/>

 

Je ne vais pas écrire que les décisions s'accélèrent : 2015...2016...2018 avec un décret d'application en 2019, sans doute au printemps ...puisqu'il a fallu la pression d'une pétition orchestrée par le Magazine Rose pour que cette annonce soit faite le 21décembre.

J'ai signé cette pétition et je l'ai massivement relayée.

Et je suis heureuse pour les destinataires de ces perruques là, même si je suis dubitative sur ce remboursement de 350 euros pour une prothèse capillaire de Classe1, y compris pour les femmes en traitement de chimiothérapie. 

 

Mais c'est Noël, ne boudons pas ce cadeau.

 

Par contre, que soient totalement passées à la trappe les préconisations de la H.A.S suggérant un même remboursement de prothèse capillaire "pour l'alopécie temporaire ou définitive, partielle ou totale, de l’adulte et de l’enfant, consécutive à une pathologie ou à sa prise en charge », je suis déçue, rageuse, perplexe.

Et puis, il y a quelque chose qui m'échappe ...

Comment conçoit-on le bon prix de la bonne perruque ?  

 

Personnellement, je ne porte que des modèles synthétiques, montage machine : le modèle DISC et plus récemment le modèle JAZZ d'Ellen Wille

 

Pourquoi ? parce que c'est ce qui me va ! Pardi 

C'est ce qui va à ma gestuelle, à mon allure, à mon style.

 J'ai besoin de volume, de matière, de densité.

J'ai besoin d'être ébouriffée, les cheveux en pétard.

J'ai besoin de me coiffer le matin, de texturiser quelques mèches en me regardant droit dans les yeux. 

 

La même perruque, avec une implantation fibre par fibre à la main ??  trop plat, trop raplapla ...pas moi !

Du cheveu naturel ?? non et non ! Trop d'entretien, de coiffage, de brushing, pas mon truc, pas pour moi !

 

Je découvre que ma perruque est désormais labellisée prothèse capillaire Classe 1 parce que montage machine, fibre synthétique, moins de 350 euros. 

Tout à fait, normal, j'ai vraiment la classe avec ! 

Mais la classe va devenir la casse si je ne peux pas la renouveler en étant remboursée à nouveau.

 

Parce que dans le cadre d'une pathologie qui ne me maintient pas alitée,  ma perruque suit mon rythme : de la sonnerie du réveil, le matin, à ma dernière méditation, le soir, du yoga à la piscine, d'un entretien avec ma banquière au concert des Stones, des étés sous la canicule du festival d'Avignon à la pluie torrentielle de l'enterrement de Jacques Higelin, et aussi les transports en commun, les courses au supermarché, ...ma vie, quoi !

 

Une seule prescription remboursée PAR AN ne suffit pas ! 

Le renouvellement de cette prise en charge est indispensable.

Pourquoi n'aurai-je plus le droit d'avoir envie de changer de coupe, de couleur, de frisure, sous prétexte que je n'aurai plus jamais de cheveu?

 

Et il n'y a pas que cela à prendre en compte pour les alopécies non liées à une chimiothérapie.

Toute femme concernée, dans la durée, envisage à un moment la dermo-pigmentation des sourcils.

Et comme moi, à l'époque, à chaque fois, chaque témoignage le confirme : ELLE REVIT.

Le prix de cette renaissance ? grosso modo 300/350 euros 

Sans remboursement. Sans prise en charge.

 

Je crois que le Père Noël, cette année, a bâclé sa tournée !

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Laurent Anne Marie (jeudi, 27 décembre 2018 12:57)

    Bonjour, l'association que j'ai créé pourrait sûrement aider pas mal de femmes dans votre cas.
    sosfeeminite@gmail.com