· 

Se SENTIR sans abîmer sa perruque

Je me parfume ...

Oui mais attention ! Se parfumer dans un geste souple, ample, sensuel qui enveloppera même de loin votre chevelure, vos cheveux synthétiques est risqué, quand vous portez une perruque.

Pourquoi ?

Parce que les gouttelettes de votre  parfum ou eau de toilette à plus ou moins long terme,  peuvent décolorer quelques mèches de votre prothèse capillaire : alcool et synthétique ne font pas bon ménage.

 C'est pour cela que je suis addict à la marque Sabé Masson. (A shopper sur JoliMoi.)

Révolution dans  la façon de se parfumer ? Pas vraiment sauf à considérer que reprendre, retrouver, recréer la gestuelle de nos ancêtres les Egyptiens serait révolutionnaire.

Vaste sujet de réflexion, pas vraiment à l'ordre du jour de ce post.

Parce qu'effectivement, sur ou sous leurs perruques, l'aristocratie égyptienne laissait fondre des petits cônes de pâte cuite qui exhalaient de douces odeurs.

Alors se parfumer avec un parfum solide en stick créé par Isabelle Masson Mandonnaud (à choisir ici), est un geste révolutionnaire et antique à la fois, un rituel exhumé des temps jadis : dans le cou, derrière les oreilles, sur les ailes du nez, au creux des poignets et des coudes, derrière les genoux et ....sur sa chauvitude avant de poser sa perruque...what else ?? 

 

Le must de la sensualité, de l'élégance, de la féminité ... quoi d'autre pour se SENTIR belle, quoi d'autre pour accepter sa perruque ? 

Écrire commentaire

Commentaires: 0