· 

le filet d'essayage ne simule pas la chauvitude

Chute de cheveux annoncée ou pas, il faut, à un moment se confronter à l'essayage d'une perruque

il y a quasiment matière à l'écriture d'un livre, tant chaque expérience est différente :

 

- Déjà un chapitre à consacrer à la façon dont on vit la perte de ses cheveux qui est souvent dépendante de paramètres amoureux, familiaux, professionnels aussi, de la confiance et de l'estime qu'on se porte, de son style capillaire, de son optimisme..et ce n'est pas fini !

 

- Un autre chapitre à consacrer aux premières sensations, entre autres :

Le toucher : fibre capillaire, cheveux naturels.

Le ressenti sur la tête : confort, légèreté, mouvement.

La découverte de Soi dans le miroir avec ces nouveaux cheveux là.

 

- Et puis aussi, un chapitre pour ce moment suspendu dans le temps, juste ce petit instant où vous n'avez pas encore le modèle de perruque sélectionné sur la tête mais vous n'avez plus la vision de vos cheveux, quelle que soit la densité qu'il vous reste.

Pourquoi ?

Parce que par souci d'hygiène, la prothésiste capillaire  a plaqué vos cheveux sous un bonnet de protection, en nylon. 

Mais ATTENTION !

Ne vous laissez pas dire que ce filet de protection va servir à vous projeter et à anticiper l' image de vous sans cheveux. Non, on n'obtient pas un résultat visuel équivalent à une alopécie.

La délicieuse comédienne Noémie Caillault, l'a vécu, écrit et décrit dans son livre Maligne, avec cet humour toujours positif qui la caractérise : 

"....Première étape : simuler d'être chauve à l'aide d'un filet. Là...elle (elle étant la vendeuse de perruques) est beaucoup moins sûre qu'être chauve çà m'ira bien." C'est hallucinant d'entendre de tels propos.

 

Donc ce filet de protection est juste pour pour optimiser l'essayage des prothèses capillaires tant au niveau hygiène que volume de cheveux. 

Il n'est pas non plus à porter en dessous de votre perruque, quand vous n'aurez plus de cheveux. En nylon et plutôt très ajusté, vous obtiendriez l'effet inverse de celui recherché : beaucoup moins de confort, beaucoup plus de transpiration.

Pour cette problématique, il faut opter pour un bonnet de protection en bambou, fait spécifiquement pour porter sous la perruque. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0